Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Présentations des tribus de l'île

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #1

    Présentations des tribus de l'île

    Background de l'île



    Après de nombreuses année de paix sur l'île, un roublard du nom de Khestrenos décida de trahir ses frères et les enferma avec Khaled, son féroce dinosaure apprivoisé. Aujourd'hui Khestrenos vit en maître sur l'île, sa cruauté est sans égal, si bien que récemment il a massacré de nombreux membres du peuple et par un excès d'arrogance a lancé un défi aux survivants. Chaque mois, il organiserait une lutte sans pitié pour laquelle les clés du royaume seront en jeu. Khestrenos était un grand manipulateur, il savait qu'en lançant se défi, les clans allaient s'entre-déchirer pour le pouvoir. Aujourd'hui, une tension est palpable sur l'île, les clans se regardent, se méfient, forment des alliances et les rompent. Et vous ? Aspirez-vous à devenir le maître de l'île ? Allez vous rejoindre le combat ? La lutte est en marche...

  • #2
    Les tribus du serveur



    Tribus Neutres
    • La compagnie des Indes - Commerçants
      Une tribu de commerçant installée sur l'île qui se fera un plaisir de vendre à qui veut divers objets ou dinosaures contre la monnaie de l'île, le diamant noir
    • ..
    Tribus prétendantes
    • La Marina - Pirates
    • Les Fils d'Icare - Dompteurs aeriens
    • Les Guerriers du Nord - Mercenaires nordiques
    • 3 tribes supplémentaires sans nom / histoire actuellement
    Dernière modification par Aotsuki, 30 mars 2016, 17h07.

    Commentaire


    • Aotsuki
      Aotsuki commenté
      Modifier le commentaire
      Je vois pas de quoi tu parles

    • BunnySoldier
      BunnySoldier commenté
      Modifier le commentaire
      3 p'tites questions:
      1 comment se procurer les black diamonds,
      2 comment contacter/trouver les marchands (avoir leur situation géo serait utile et logique, à la limite des panneaux directionnels ou de réclame sur la plage ? )
      3 maintenant que le chan /general est actif doit on prendre cela comme de la communication verbale ou écrite pour le coté RP?, sachant que mon micro refuse de fonctionner quand Ark tourne (no fucking idea why) j'ai eu l'idée d'un perso muet mais j'suis coincé quant au chat écrit :x

      P'tetre que chacun link sa fréquence radio à coté des présentations de tribus ?

    • Arti
      Arti commenté
      Modifier le commentaire
      Tu trouvera facilement les marchands grâce à leur grand phare, érigé. Tu le trouvera bien plus facilement que les tribus que tu survoles sans répondre à leurs injonctions de présentation. Les fils d'Icare ne comprennent rien à ces technologies radios. Le vent porte notre voix si nous voulons la faire entendre. Si tu ne peux pas parler, utilise la langue des signes (Chat local) pour te faire comprendre car les Fils d'Icare prennent mal de ne recevoir aucune réponse aux questions posés à un étranger qui les survole. (Et s'il vous plait, pas de chat général hormis pour les nouveaux arrivants quiu voudraient en savoir un peu plus sur le RP et les règles en place)

  • #3
    AMAZONE

    Peuple de femmes guerrières descendant d'Ares, dieu de la guerre, et de la nymphe Harmonie. Elles se gouvernaient seules, se passant en toute chose des hommes qu'elles n'admettaient qu'à des travaux serviles et dégradants. De leur union avec des étrangers, elles ne gardaient que les enfants de sexe féminin ; et elles brûlaient le sein droit de leurs filles pour leur faciliter l'exercice de l'arc : c'est pourquoi leur nom signifie en grec « celles qui n'ont pas de sein ».
    Elles étaient les premières parmi les peuples alentour à revêtir une armure de fer et elles furent les premières de tous à monter à dinosaure; grâce à eux, elles pouvaient, à cause de l’incapacité de leurs adversaires surpris, atteindre les fuyards et échapper à ceux qui les poursuivaient. On les considérait plus comme des hommes, à cause de leur courage, que comme des femmes, selon leur nature .
    Elles paraissaient en effet supérieures aux hommes par la vigueur de leurs âmes, plus qu’elles ne leur cédaient par leurs corps. Alors qu’elles commandaient de nombreux peuples, elles voulaient réduire en esclavage ceux qui les entouraient

    Commentaire


    • #4
      Les Naufragés des Etoiles

      Mémoires.
      Capt. Sensimilia
      ----------------------
      Tout me semble si lointain et irréel, après seulement 38 jours et alors que j'étrenne mon septième clone. Cette île est sans pitié.

      Combien de fois puis-je encore renaître avec ma mémoire intacte dans un corps neuf? Je ne sais pas. Mais je sais maintenant produire du papier à partir de fougères et il est temps que je commence à coucher mes souvenirs avant que je ne me réveille peut-être dans un clone sans mémoire.

      Ou que je ne me réveille plus du tout.

      Si cela devait se produire, j'ai l'espoir que ces souvenirs seront trouvés un jour et que ma famille connaîtra ce que fut ma destinée.
      ----------------
      Alors, par où commencer?

      Par mon sentiment de malaise devant le regard glauque du mécano chargé de recalibrer le jump drive de mon vaisseau lors de mon escale sur Nyx? Encore un adepte des bars miteux de l'astroport où l'on sert de la Banujuana frelatée. Bon, je checkerai s'il n'a pas salopé son boulot.

      Par l'holomessage de mon boss me sommant de livrer la cargaison de pinces de scorpion en gelée dans les 24 heures à Centauri sous peine de devoir me trouver un nouveau job? Ce crétin croit que je peux faire le Kessel run en moins de 12 parsecs dans un Hull-B! Bon, les niveaux de syntonisation du jump drive ont l'air corrects. Décollage immédiat.

      Par l'étoile inconnue qui illumina mon cockpit à la fin du saut? Pas besoin de la console d'astrogation pour voir que je n'étais pas dans le système Centauri. Mais où alors? Un scan du système révèla une planète orpheline dans la zone verte. Rien d'autre. Pas de ceinture d'astéroïdes, pas de comètes. Rien.

      Par mon dernier souvenir agréable? Celui du moment où l'incompréhension fut remplacée par de l'exultation? Oui, je chéris le souvenir de cet instant où je sus que je venais de découvrir un système solaire inconnu. Grâce soit rendue à Murphy, à ce mécano foireux et à un wormhole houleux! Moi, la livreuse de sushi sans avenir, j'allais devenir riche et célèbre! Un monde nouveau allait porter mon nom, on parlerait de moi dans tous les homéo-journaux de l'UEE, j'allais vendre les coordonnées contre des milliards, j'allais...

      Quelle arrogance!

      Ca n'a pas duré.
      ----------------
      Un coup d'oeil au jauges de carburant. Holy Roberts! Ce junkie de mécano a dû oublier de verrouiller les soupapes du réservoir de bore-11. Il reste à peine de quoi alimenter le générateur aneutronique pendant une dizaine d'heures. Je me mets à trembler. Mirza, mon teckel Vegan, flaire ma peur et gémit sourdement.

      La réalité, cette salope sans coeur, c'est que je suis à sec et que je ne sais pas comment regagner l'espace connu.

      Bon, au moins le choix est simple.

      Je secoue trois fois mon grigri Xian, puis règle le warp drive sur 0.2 C.

      Cette planète sera ma bouée de sauvetage ou ma tombe.
      ----------------
      Une bille bleue et ses troupeaux de moutons blancs. Une planète océan... d'eau douce?! O2, N2... quelques ppm de CO2 et de gaz rares. Incroyable! J'embrasse l'analyseur spectroscopique. Et là, au terminateur, une île! Prends ça dans ta face, Murphy.

      Bon, ce sera donc un atterrissage plutôt qu'un amerrissage. Heureusement, car je ne pense pas que ça flotte, un Hull-B.

      Par prudence, je revêts ma combi spatiale et je fourre Mirza dans son sacbulle. Il me faut aussi mon MobiGlas. Comme disait grand'pa Braan : avant de courir à poil, analyse le biome histoire de voir s'il n'y a pas de saloperies.
      ----------------
      Altitude 35 km, angle de descente ok, vitesse ok. L'île semble faire quelques dizaines de kilomètres carrés. Quelques montagnes ou volcans éteints, des vallées et des plateaux... verdoyants?!

      Mais?! Et ça?! Ce ne sont pas des montagnes! On dirait des... structures monolithiques gigantesques qui flottent au-dessus de l'île et qui émettent des faisceaux de lumières vers le sol? Une civilisation avancée?! Ce monde est donc habi...

      Flash aveuglant!!! L'alarme du bouclier anti-radiation beugle. Un impact colossal déchire la coque. Et puis l'obscurité et le silence.

      Le sifflement de l'atmosphère me ramène à la réalité. Je flotte dans le ciel bleu. Mon siège éjectable peine à se stabiliser. Une pluie de débris scintillants m'accompagne dans ma chute. Je me demande si le parachute va se déployer. Je ris. Ca n'a pas d'importance. Je n'ai pas mal. Ces couleurs sont magnifiques. Loin en bas, sur la plage, des colosses aux cous démesurés se promènent en famille.

      Je suis fatiguée. Je crois que je vais me reposer un peu.
      -------------------
      Le réveil.

      Sous mes mains, du sable. Une plage. Mes connexions synaptiques se remettent à fonctionner et les souvenirs à affluer. Dieu de dieu!

      Devant moi, l'océan à perte de vue. Derrière moi, un mur de... jungle terrestre?!

      Mais où sont ma combi et le reste de mes vêtements? Et Mirza... merde.

      Debout, tu t'apitoyeras sur ton sort plus tard.

      Mais, mon avant-bras?! Qu'est-ce?! Un implant?! Qui?! Comment?!...

      Dans le ciel, perçant un nuage, une citadelle monolithique se dresse sur sa colonne étincellante.

      Eux. Ce sont Eux qui ont fait ça.

      Colère, peur. Je brandis le poing et gueule.

      Salauds!!!

      En réponse, le sol se met à trembler. A cent mètres, surgissant de la jungle, un dinosaure!! Il ressemble aux Rex des livres de paléontologie, en plus grand.

      Merdemerdemerde!!!

      C'est pas le moment d'analyser. Je cours me réfugier dans l'eau, à l'abri d'un rocher affleurant. Où est mon grigri?

      Le Rex ne m'a pas repérée et s'éloigne le long de la plage. Après un long moment, je ressors, transie de froid. C'est un cauchemar, je vais me réveiller. Mais non, on n'a pas froid dans un cauchemar. Merde.

      Qui sont ces Eux? Pourquoi suis-je ici? C'est quoi cette île, une sorte de zoo? Une expérience? Et cette odeur de fumée qui flotte à l'orée de la jungle. Suis-je seule ou y a-t-il d'autres sentients?

      Il va falloir que je le découvre. Il faut que je m'organise pour survivre. Il faut que j'explore cette île.

      Le soleil est presque sur l'horizon. La nuit ne va pas tarder à tomber. J'ai peur. Du feu. Il me faut du feu. Et une arme. Vite. Grand'pa Braan va me conseiller. Ce vieux fou de survivaliste, comme il me manque.

      J'y arriverai. Merde. Oui, j'y arriverai.

      Commentaire


      • #5
        Les Fils d'Icare

        "Le vent dans les cheveux, les plumes dansent autour de tes yeux."

        Nous sommes une fière tribu d'hommes et femmes, proche des entités des cieux. Les dieux des lumières nous ont donné la puissance de l'ouragan et la légèreté de la bise, l'agilité du vent et du vol, la maitrise.
        Nos puissants compagnons sont ailés et ils sont bien plus que des alliés. Nos frères ont des plumes et aspirent aux mêmes desseins que les dieux. Grâce à leurs serres, nous pourrons servir les lumières des cieux.

        Notre peuple n'est pas belliqueux, mais il est fier et ne saurait se détourner de son but. Notre Envol est sacré, car, plus qu'un village, il est un outil pour notre destin. Soyez chaleureux, et nous serons généreux. Soyez retors et nos oiseaux se repaîtront de vos corps.

        Commentaire


        • #6
          WorkForce (Niggaz With Attitude)

          Je ne sais même plus depuis combien de temps je suis sur cette foutue île, j'ai perdu le compte.

          La seule chose certaine c'est qu'avant de m'y réveiller, je suis mort. Canné comme un chien dans la merde et la boue. Parfois ça arrive encore à me faire marrer quand j'y pense, cette guerre était censée changer mon avenir, ça l'a juste précipité; la merde et la boue sont de vieilles connaissances rencontrées dès ma naissance.

          Mort pour la liberté avec un grand L.

          Combien de gars du Vème bataillon d'infanterie sont restés comme moi sur les rives du Potomac ce jour là? Qui a remporté cette bataille à Gettysburg ?

          Lee y avait mis les moyens. L'été devait le rendre guilleret et lui rappeler notre plantation en Virginie.

          C'est bizarre, malgré ma situation actuelle je n'arrive pas à m'ôter cette questions de la tête: lequel de mes maîtres blancs a gagné ?

          En m'enrôlant chez les Yankee il m'était vite devenu évident que je venais de troquer un maître pour un autre. "Ramasse ça", "cours là bas", "meurs ici"; "bien Missieu" ou "Yes Sir" ça sonne vite pareil.

          Lee me faisait travailler, Lincoln m'envoyait tuer.

          J'ai mérité cette place en enfer pour avoir rêvé de liberté.

          J'ai condamné ma femme et mes enfants en m'enfuyant sans me retourner.

          Je suis devenu l'égal des gardes des plantations en combattant les Sioux revendiquant leur liberté.

          En mourant dans l'incapacité d'appeler à l'aide à cause de cette flèche sioux qui m'avait traversée la mâchoire et coupée la langue un an plus tôt, j'ai pensé pendant quelques instants que c'était là le prix que j'avais à payer pour mes actes.

          Après réflexion, cette île me parait plus juste.

          Qui plus est, mes débuts ici ressemblent étrangement à mes jeunes années dans la plantation.

          Tant de temps passé à tuer à mains nues de petits animaux pour me nourrir, me construire une tanière où me réfugier, vivre dans la peur,...

          Faire comme les gardes, battre les bestiaux à mort et les nourrir pour qu'ils m'obéissent.

          Avoir l'espoir de mourir pour échapper enfin à tout ça ...

          J'aurais peut être eu droit au Paradis en restant esclave, pour avoir voulu être libre j'écope en enfer d'une prison plein air peuplée de monstres de cauchemar et sans aucune échappatoire possible; même la mort ne m'est plus permise...

          Au final mes vies n'auront été qu'épreuves et souffrances.

          Cependant je me suis fait à ma nouvelle existence, j'apprends à créer de nouvelles choses qui défient tous les savoirs de mon époque, j'observe de loin d'autres individus présents sur cette île, je les écoute parler grâce à la "radio" trouvée dans l'un de ces faisceaux de lumière sans toutefois n'avoir ni l'envie ni la capacité de leur répondre, je les regarde ici aussi se faire la guerre...

          Des individus comme toi qui lis ceci, des individus dont je n'ai rien à faire, dont je me moque de savoir qui ils sont et pourquoi ils sont sur cette île.

          Des individus qui ne me dicterons jamais ma conduite, des individus contre lesquels je ne prendrai pas les armes, des individus que je regarderai crever durant leurs guerres sans même les gratifier d'une prière.

          Si ce nouveau monde s'embrase, je me contenterai de le regarder brûler.

          ...

          Par cela, je donne raison à mes anciens maîtres, je suis un animal mais ... aucun animal ne fait la guerre.


          CrawdSnoose : "Viens à moi si tu as faim, si tu as soif ou si tu as besoin d'un toit, sinon passe ton chemin"
          Dernière modification par BunnySoldier, 09 avril 2016, 03h06.

          Commentaire

          Chargement...
          X