Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[Guide Galactique] : Système Goss

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #1

    [Guide Galactique] : Système Goss

    Ce Guide Galactique est apparu en premier dans le Jump Point paru le mois dernier

    Le système Goss est la quintessence de la beauté naturelle à grande échelle. Situé à l’avant-garde d’une nébuleuse à émission massive, l’Olympus Pool (« Piscine de l’Olympe »), ce système binaire est si incroyablement différent de tout ce qui est connu, que les premiers explorateurs ne pouvaient pas croire qu’ils avaient pu le rater jusque là. Immenses et perpétuelles, des rayons turquoise, d’or et d’orange profond s’étendent à l’infini à travers le ciel dans de brillants motifs visibles depuis n’importe quel endroit du système. Une rumeur persistante mais invérifiable prétend que le nom du système provient de la réaction du capitaine de la première équipe d’exploration lors de sa découverte: “Gosh” (« Mon dieu »). Cependant un voyageur averti en vaut deux : ne faites jamais allusion à cette anecdote en présence de Gossiens ; c’est à leurs yeux l’insulte ultime à l’égard de leur origine, et une excellente raison pour déclencher une bagarre.

    Comme le Grand Canyon sur Terre ou la crête Magnétique de Terra, Goss est d’abord et avant tout une destination touristique avec peu à offrir à ceux peu intéressé par la découverte de ses paysages. Goss fut initialement colonisée par une pléthore de groupes religieux naturalistes, probablement motivés par la conviction que le majestueux environnement nébuleux du système leur permettrait de mieux communiquer avec leurs divinités. Leur héritage est une population actuelle fière de son autosuffisance, capable de produire ses propres biens avec de très faibles excédents ; faisant de Goss un endroit peu propice au commerce en gros.
    C’est en revanche une autre histoire pour les petits transporteurs. Entre la production artisanale Gossienne, les montagnes de bibelots assortis pour les touristes et les rares formes de vie indigènes vivants au sein du système, il y a énormément de produits très demandés, mais seulement disponibles en petites quantités. C’est une excellente occasion pour un pilote d’Aurora ou de 300i, disposant de soutes plus réduites, de rentabiliser ses vacances…. ou d’en tirer un gros profit lorsqu’il s’agit d’espèce protégées et qu’il vit en dehors des limites de la légalité.

    L’armée de l’UEE utilise aussi régulièrement Goss comme port d’escale pour les permissions des équipages des flottes naviguant au long cours sur les frontières de l’Empire. Il est d’ailleurs recommandé aux civils d’éviter les boites de nuit et autres endroits branchés de Cassel quand le groupe de combat d’un vaisseau amiral est en orbite ! Les militaires présents sur la planète à cette occasion reviennent en général d’un voyage de huit à douze mois dans l’espace, sans période de repos, et débarquent avec pour seule idée en tête de prendre du bon temps. Les autorités locales sont habituées à ces visites et tournent en général les yeux sur la majorité de chahut ambiant. La planète Goss III abrite également un grand centre hospitalier militaire, la principale destination des soldats blessés lors de conflits avec les Vanduul.

    Goss I (Sans nom)
    La planète la plus proche des étoiles de Goss est un monde luxuriant, considéré comme le grenier du système. Des chaînes de montagnes riches en minéraux aux innombrables surfaces agraires, Goss I produit 98% des ressources nécessaires pour assurer la subsistance des autochtones et des touristes qui fréquentent le système. Ceci laisse peu de place pour le commerce extérieur au système : presque tout ce qui est produit sur Goss I est expédié aux deux autres mondes du système (des pilotes court-courrier sont parfois recherché pour ces vols, mais c’est un travail bien souvent ennuyeux et peu rémunérateur). Toutes les terres de Goss I sont la propriété des autochtones et les lois de la planète son incroyablement strictes pour empêcher les étrangers (et les entreprises en particuliers) de pouvoir un jour y mettre pied.

    Contrairement à la plupart des biosphères viables, Goss I ne possède pratiquement pas d’océans. La plus grande étendue d’eau, d’une taille à peu près équivalente à celle de la Méditerranée sur Terre, est remplie d’une eau stagnante pratiquement dénuée de formes de vies (une espèce de simili-crevettes couverte de mousse étant la seule exception). Les tentatives d’introduction de certaines formes de vie originaires de Cassel ou ailleurs dans l’Empire ont toujours été de cuisants échecs ; pour des raisons encore à déterminer, la vie aquatique ne peut pas s’adapter à cet environnement.

    Goss II : Cassel
    Cassel (Cas-séll, et surtout pas Casseul ; une erreur de prononciation commune qui a le don d’irriter les autochtones) est le « Monde Balnéaire » du système Goss et la destination privilégiée pour des centaines de millions de touristes Humains chaque année. En contraste avec Goss 1, Cassel est un magnifique monde couvert d’océan. 85% de la surface de la planète est couverte d’océans vibrants et emplis de vie, et le reste des terres est recouvert de forêts tropicales humides.

    Les cités de Cassel se sont développées grâce à l’archéologies, lors de l’arrivée des premiers colons il y a plusieurs centaines d’années. De gigantesques cités balnéaires ont également fleuries le long des milliers de kilomètres des magnifiques côtes de la planète, et sont devenus les destinations favorites des touristes. Que vous soyez là-bas pour voir l’Olympus Pool miroiter sur de vierges océans ou fréquenter les boîtes de nuit les plus malfamées, vous trouverez toujours votre bonheur sur Cassel.

    Cassel est le foyer de l’un des écosystèmes aquatiques les plus complexes de la galaxie. Avec des centaines de milliers d’espèces déjà identifiés, et bien plus tapies dans les profondeurs, les océans de Cassel sont un spectacle à ne pas manquer.

    Ils sont notamment célèbres pour être les hôtes du Midas, un poisson naturellement doré qui est devenu le symbole de son monde d’origine et un poisson prisé dans tous les aquariums de la galaxie. Les autres créatures indigènes connues sont le mystérieux « Crabe Lang » et la mammifère marin appelé « Baleine-Z ». Les droits d’exportation d’animaux vivants sont rares, et il y a donc un marché noir prospère pour tous ceux prêts à exporter des espèces marines hors de prix.

    Goss III (Sans nom)
    Goss III, un petit monde subtropical, est la propriété reconnue de l’UEE. La planète est largement sous-développée, même si elle accueille un chantier de réparation navale de taille moyenne et le centre hospitalier susmentionné. Goss III est généralement fermée aux visiteurs, bien que tous ceux qui ont affaire avec les installations militaires installées sur la planète puissent acquérir une autorisation d’atterrissage avec une relative facilité.

    The Pool (« La Piscine »)
    Le revers de la médaille du système Goss est que la nébuleuse du système agit également comme une couverture efficace pour toutes les opérations de piraterie dans sa proximité. Différents groupes de pirates sont connus pour s’abriter dans les nuages de gaz à la bordure de l’Olympus Pool (« Piscine de l’Olympe »), depuis lesquels ils mènent des raids sur les convois ou conduisent leurs activités de commerces illégales. On estime qu’au moins une base de pirate se cache au milieu de la nébuleuse, ainsi que plusieurs points de rendez-vous habituels pour le trafic de stupéfiants. Les touristes sont donc encouragés à éviter complètement cette zone. On pourrait considérer que les « habitants » de la nébuleuse sont particulièrement hardis compte tenu de la fréquence des escales de l’UEE à Goss, mais certaines théories veulent que l’UEE encourage en réalité la piraterie dans cette région car cela assure une source permanente de cibles d’entraînement pour les nouveaux pilotes en cours de formation.

    Source : StarCitizen.fr

  • #2
    p'tain... heureusement que chez CIG, ils sont pas Québecois...

    Commentaire

    Chargement...
    X